Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pierre tombale à la cathédrale de Toul...

Publié le par Jeunes Amis du Musée de Toul

  L'été 2008, pour la visite nocturne de la ville de Toul organisée par les Jams, Aurélie Prévost a parlé d'une pierre tombale très particulière, lors d'un rapide passage dans le croisillon méridional du transept de la cathédrale Saint-Étienne. C'est à la lumière de son propos que nous avons démarré notre obscur itinéraire à travers la vieille ville. À chaque étape, les faits divers relatés paraissaient parfois funestes. Voici les photographies de la pierre tombale :

 

Tombe de Frère Bertrand Dalbon de Saint-Forgeux

Cathédrale Saint-Étienne de Toul
Cliché :
Vincent Lamarque
Vendredi 25 avril 2008

 

---------------------

 

La pierre tombale de Frère Bertrand d'Albon de Saint-Forgeux à la cathédrale de Toul

 

Nous sommes dans le bras sud du transept de la cathédrale Saint-Étienne de Toul. Au sol, une des pierres tombales nous indique le lieu de l'inhumation du corps de Frère Bertrand d'Albon de Saint-Forgeux. Son inscription funéraire est la seule, dans l'espace sacré, à évoquer un meurtre. Nous pouvons lire sur l'épitaphe que Frère Bertrand d'Albon  de Saint-Forgeux (ou Saint-Farjeux) était chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, commandeur de Montbrison (dans la Loire, Commanderie de Saint-Jean-des-Près, fondée en 1214), ainsi que brigadier du roi de France en tant que colonel d'un régiment d'infenterie. L'homme a été assassiné dans le bois de Haye, près de Gondreville, par un « party de quarante cavaliers lorrains », le 14 septembre 1635. Le sommet de la dalle millésimée, sans effigie, porte néanmoins le blason, à la croix de Malte, de ce personnage.

 

Le 23 juillet 1635, Louis XIII avait ordonné d'essarter, ou de déboiser, une bande de terrain de part et d'autre des grands chemins de Nancy à Toul, à Liverdun (54), à Pont-Saint-Vincent (54), large d'un arpent (71,46 mètres). Un arpent devait permettre au pèlerin de se préparer et de parer aux attaques des brigands, d'échapper aux guets-apens, et, par conséquent, de prolonger sa marche en toute quiétude et sécurité. Il était également question de l'écartement idéal pour se potéger d'une balle de mousquet par exemple... Infortune de Frère Bertrand, l'ordre du roi de France ne sera jamais suivi !

 

Bibliographie :

 

 

---------------------

 

 

Petit bonus : voici une petite photographie de la prestation d'Aurélie à la cathédrale Saint-Étienne de Toul, le soir de la première visite nocturne de la ville, le samedi 05 juillet 2008... et des photographies d'une animation « son et lumière » dans l'abside de la cathédrale Saint-Étienne de Toul, qui s'est produite certaines soirées estivales de la saison 2008... Tous les jeudis, vendredis et samedis. Du jeudi 03 juillet au vendredi 15 août, de 21h45 à 23h00. Du samedi 16 août au samedi 30 août, de 21h00 à 22h00. La divine architecture gothique du XIIIe siècle, à présent libérée de ses échafaudages, était mise en lumière. L'animation nocturne, proposée par la Ville de Toul, a été baptisée au préalable « Vespérales ».

 

Aurélie Prévost et la tombe de Frère Bertrand Dalbon de Saint-Forgeux

Cathédrale Saint-Étienne de Toul
Cliché : Vincent Lamarque
Samedi 05 juillet 2008

 

Vespérales dans le chœur de la cathédrale Saint-Étienne de Toul

Cliché : Vincent Lamarque
Jeudi 28 août 2008

 

Vespérales dans le chœur de la cathédrale Saint-Étienne de Toul

Cliché : Vincent Lamarque
Samedi 30 août 2008

 

 

Texte de Aurélie Prévost.

Commenter cet article

Cécile 27/11/2008 15:01

Vraiment très intéressant cet article et bien illustré.
Bonne journée à vous tous

Jeunes Amis du Musée de Toul 27/11/2008 15:07



Tous nos remerciements pour vos compliments. Une de ces photographies sera peut-être diffusée sous la forme d'une carte de voeux au Marché de Noël de Toul...





Les Jams...